Arts plastiques

Sommaire

{{Depuis septembre 2019, le collège Josquin des Près de Beaurevoir a ouvert une classe à horaires aménagés arts plastiques (CHAAP)}}, {{en partenariat avec le musée Matisse du Cateau-Cambrésis}}. Les élèves inscrits dans cette classe, peuvent ainsi bénéficier de {{leur heure d’enseignement obligatoire d’arts plastiques et de deux heures supplémentaires consacrées à la CHAAP, dès la classe de sixième et jusqu’en classe de troisième}}. Au regard des liens créés avec le {{musée Matisse}}, riche, entre autres, d'une collection de livres d'artistes de l'éditeur Tériade, la dominante de cette {{CHAAP}} porte sur le questionnement - {{Des arts graphiques à l’image du multiple – notamment au regard des techniques liées à l’estampe}}. {{La notion de multiple}} permet de poser la question de l’{{œuvre unique}}, de {{l’original}}, de la {{copie}}, la {{reproduction}}. On peut entendre par Multiple l’œuvre produite en série comme une {{sérigraphie}}, une {{gravure}}, une {{lithographie}}, une {{photographie}}, un {{moulage}} ou un {{bronze}}. Cela implique donc un travail sur l’image bidimensionnelle (l’impression, l’empreinte, la trace…) tout en offrant la possibilité de questionner le volume (la matrice, le double). {{La finalité de la CHAAP}} est de promouvoir un enseignement artistique progressif et continu en développant l'écoute, le sens du collectif, la confiance en soi et de rendre l'élève acteur de son parcours scolaire en développant sa créativité, son esprit d'initiative et d'autonomie. {{Il s’agit avant tout de concourir à une éducation du regard et de favoriser la pratique artistique dans le but de :}} -* {{fréquenter}} des expositions et découvrir des artistes, des œuvres, des démarches artistiques ; -* {{développer}} l'aptitude à l'expression et le goût de la création à partir d'une pratique construite et diversifiée intégrant l'analyse et production ; -* {{développer}} son imaginaire ; -* {{favoriser}} l'épanouissement, la personnalité de l'élève ; -* {{s'approprier}} des œuvres d'art inscrites dans l'histoire de l'art et dans la pratique contemporaine, développer la citoyenneté, connaître le patrimoine culturel de sa région ; -* {{développer}} ses capacités à utiliser le numérique au service de l'ouverture culturelle ; -* {{construire}} un parcours d'excellence de l'école au lycée autour de l'histoire de l'art ; -* {{découvrir}} les métiers liés à l'art ; -* {{partager}} des moments exceptionnels d'échanges avec des acteurs culturels (artistes régionaux, conférenciers...). Afin de structurer cette {{CHAAP}}, le professeur d'arts plastiques à l'initiative du projet s’est entouré d’un comité de pilotage : le {{Principal du collège}}, l'{{équipe éducative}}, les représentants du {{musée Matisse}}, sans oublier le {{président de la Communauté de Communes du Vermandois}}, autre acteur essentiel. Ensemble, ils ont pensé ce projet et réfléchi aux modalités de fonctionnement. Un défi ambitieux mais stimulant. La {{CHAAP}} propose un projet pédagogique construit pour les quatre années du collège. Des {{conventions établies}} avec les différents partenaires permettent de renforcer les liens avec le {{musée Matisse}} par la mise en place d'ateliers, avec le soutien « logistique » de la Communauté de communes du Pays du Vermandois (mise à disposition d'espaces d'expositions, mise en relation avec les structures culturelles du territoire). Elles s'accompagnent d'une réorganisation du temps horaire de l’élève afin de lui offrir la possibilité de bénéficier de trois heures d'arts plastiques hebdomadaires : une heure d'enseignement obligatoire et deux heures consacrées à la {{CHAAP}}. {{Ce dispositif, riche de ses partenariats, a permis de mener de front différents projets :}} {{{Un partenariat avec le musée Matisse du Cateau-Cambrésis}}} Accompagnés par un intervenant privilégié, {{Jean Claude Demeure}}, artiste et enseignant aux Beaux-Arts de Tourcoing, les élèves ont accès aux collections du musée et bénéficient de vingt-cinq heures d'ateliers. Les élèves peuvent ainsi, dans un premier temps, découvrir et se familiariser avec les œuvres de {{Matisse}} ou la collection Tériade. Opportunité pour eux de découvrir les différentes techniques liées à l'estampe. Ce temps de découverte est suivi de différents temps de pratique qui permettent de s'initier et de s'approprier les bases techniques (linogravure, entre autres) en laissant place à des projets collectifs et individuels. {« Au fil des années, on s'y habitue et nous sommes de plus en plus autonomes dans les activités. Même si on finit plus tard, ce n'est pas grave car on rigole et on travaille. Voilà pourquoi, j'aime bien la CHAAP ».} Hugo G. Les productions des élèves sont présentées au sein du musée mais également à la {{Galerie 22bis}}, espace artistique et culturel du collège Josquin des Prés. Les élèves peuvent ainsi appréhender le choix de la matrice et ses conséquences dans le processus créatif ; ils s’interrogent (plutôt en s'interrogeant) sur la notion de série. De ce questionnement, s’est dégagée une {{approche du livre-objet}} et de sa présentation. {« Pour moi la CHAAP est un cours convivial dans lequel nous sommes à l'aise, on s'amuse tout en acquérant une culture générale ; nous faisons des visites au musée très intéressantes. Je me sens vraiment bien dans cette option »}. Eloïse F. {{{Des présences artistiques ponctuelles, telles que celle élaborée avec Thomas Berthier, Atelier Kencre}}} {{Thomas Berthier}} est un artiste {{sérigraphe}} né en 1980 dans le Nord de la France. Formé aux arts-décoratifs de Strasbourg option « communication graphique », et titulaire d’un DNSEP, il trouve dans la sérigraphie le parfait outil pour exprimer et libérer son énergie créative. Après plus de 15 ans en tant qu’indépendant dans la création graphique et visuelle, il crée en 2018 son atelier de sérigraphie artisanale. Son univers est un bouillonnant mélange de graphismes, d’illustrations, de détournements d’images et d’impressions sur différents supports qui lui permettent de coucher sur papier un monde original, spontané et poétique. [Le projet de l’Atelier Kencre->https://www.atelierkencre.com/fr/formation-serigraphie-13] est basé sur le principe d’un espace d’artisanat, où le savoir-faire technique et graphique est au service des amateurs. Un lieu de partage de connaissance propice à la créativité et à l’épanouissement artistique. Le matériel performant permet la réalisation de motifs de grande qualité. {{La CHAAP}} permet de rencontrer des artistes qui viennent travailler au sein de la classe, équipée, entre autres, d'une presse et du matériel nécessaire à la pratique de la gravure. {{Thomas Berthier de l'Atelier Kencre}} de Lille permet aux élèves de la classe de sixième de questionner les procédés de création de l’'image. {{L'exploitation de la sérigraphie}} induit un travail sur la matérialité, les effets plastiques, les techniques mixtes. Ce travail “{{mécanique}}” permet d'ouvrir un questionnement sur le multiple, davantage travaillé durant le {{cycle 4}}. L’artiste met à leur disposition des écrans sérigraphiques, préparés selon leurs propositions afin que chacun d'entre eux puisse s'initier à la technique. {{Les élèves découvrent}} ainsi la diversité des techniques de gravure et des supports ; {{ils appréhendent}} le sens produit par la mixité des techniques et interrogent la simplification de l’image, la valeur expressive de l’écart dans la représentation. {« Je trouve la CHAAP géniale ; j'adore les activités que Monsieur nous présente et on peut rigoler tout en apprenant. Nous sommes à l'aise, on est content quand nous venons. On a eu de la chance de rencontrer des artistes. Nous avons appris plus de choses. ».} Elise L. {{{La mise en œuvre d’expositions}}} {{{**Henri Matisse et le textile}}} Dans le cadre de son partenariat avec la {{Communauté de communes du Vermandois}}, le collège a répondu à un appel à projet de la {{Maison du textile de Fresnoy-le-Grand}} afin de célébrer le 150ème anniversaire de la naissance d’{{Henri Matisse}}. Ce projet permet aux élèves de présenter leur travail dans un lieu extérieur au collège, dans un espace dédié, en présence d’œuvres d'artistes. A cette occasion, les élèves ont proposé un travail à la fois individuel et collectif. L'enjeu fut de réaliser un ensemble cohérent d'estampes avec pour contrainte qu'elles soient toutes traversées par « une ligne bleue ». Cette ligne, élément commun, permet de créer le lien entre les productions de chaque élève. Placée dans l'espace du support à l'endroit choisi par chacun, elle permet des accrochages différents et modulables. {{Au delà du multiple, ce travail a permis de questionner la présentation de l’œuvre.}} {{{**Exposition d’œuvres de l'Artothèque de l'Aisne}}} Adhérent de{{ l'Artothèque de l'Aisne}} depuis plusieurs années, le collège Josquin des Prés permet aux élèves de la {{CHAAP}} de sélectionner des œuvres en vue d'une présentation au sein de la {Galerie 22bis}. Ce travail de médiation permet de travailler différentes compétences liées aux arts plastiques : {{décrire et interroger }} à l’aide d’un vocabulaire spécifique ses productions plastiques, celles de ses pairs et des œuvres d’art étudiées en classe ; décrire des œuvres d’art, en proposer une compréhension personnelle argumentée. Ainsi, les élèves au sein de la structure de {{l'Artothèque à Tergnier}} choisissent les œuvres qu'ils souhaitaient présenter. Par binôme, ils sélectionnent une œuvre pour en devenir les médiateurs auprès de leurs pairs au sein du collège. Cette visite du lieu est également l'occasion de découvrir le fonctionnement de l'Artothèque, les acquisitions, la collection, le travail des bénévoles. {« On apprend des techniques artistiques différentes, on rencontre des artistes, on enrichit notre culture ... bref, la CHAAP c'est génial ! »} Alexandre T. {{{**Présentation des productions d'élèves au sein de l'espace d'exposition du collège, la Galerie 22bis}}} La présence d'un espace d'exposition au sein de l'établissement permet de présenter en fin d'année l'ensemble des productions réalisées par les élèves au cours de l'année, avec les différents partenaires. Cette présentation donne lieu à un vernissage en présence des parents d'élèves, des partenaires qui valorise l'implication des élèves. Par ailleurs, le travail des élèves est également valorisé sur [le blog de la Galerie 22Bis->http://blogs.ac-amiens.fr/galerie22bis/index.php?].  En parallèle à cette exposition, différentes présentations sont réalisées ponctuellement au sein du collège afin de partager avec à l'ensemble de la communauté éducative le travail des élèves. {{{Conditions générales d’admission :}}} {{Les élèves de CM2 qui souhaitent s'investir dans ce cursus}} doivent avec leurs parents s'adresser au directeur de l'école où est scolarisé leur enfant. {{Les nouveaux arrivants peuvent s'adresser au collège Josquin des Prés pour retirer un dossier de candidature. }} La sélection ne se fait pas sur les capacités scolaires mais sur la motivation et les aptitudes à suivre cet enseignement spécialisé tout au long du cursus parcours de formation de la 6e à la 3e. {{L'admission en CHAAP implique un engagement sur toute la durée du collège.}} {{Ce travail approfondi du programme d'arts plastiques}} est dispensé et développé par le professeur d'arts plastiques avec des partenaires culturels (Musée Matisse, Artothèque, etc.). Il s’inscrit dans le volet du {{parcours d’éducation artistique et culturelle}} de l'élève ({{PEAC}}). Une commission est organisée au collège par l'équipe de partenaires afin d'évaluer la motivation et les capacités des élèves à suivre cette formation. Les décisions d'affectation sont prononcées et communiquées par la Direction des services départementaux de l’éducation nationale ({{DSDEN}}). {{{**Contact :}}} {{Collège Josquin des Prés}} rue Josquin des Prés 02110 BEAUREVOIR 03 23 09 40 23 ce.0020004u@ac-amiens.fr

Présentation de la CHAAP du collège Josquin des Près de Beaurevoir

Une classe à horaires aménagés arts plastiques (CHAAP) est créée dans une école ou un collège « afin de permettre aux élèves de recevoir, dans le cadre des horaires et programmes scolaires, un enseignement artistique renforcé. » (Arrêté du 31 juillet 2002 MENE0218869A Version consolidée au 05 janvier 2018). Depuis septembre 2019, le collège Josquin des Près de Beaurevoir a ouvert une classe à horaires aménagés arts plastiques (CHAAP), en partenariat avec avec le musée Matisse du Cateau-Cambrésis.

Depuis septembre 2019, le collège Josquin des Près de Beaurevoir a ouvert une classe à horaires aménagés arts plastiques (CHAAP), en partenariat avec le musée Matisse du Cateau-Cambrésis. Les élèves inscrits dans cette classe, peuvent ainsi bénéficier de leur heure d’enseignement obligatoire d’arts plastiques et de deux heures supplémentaires consacrées à la CHAAP, dès la classe de sixième et jusqu’en classe de troisième.

Au regard des liens créés avec le musée Matisse, riche, entre autres, d’une collection de livres d’artistes de l’éditeur Tériade, la dominante de cette CHAAP porte sur le questionnement - Des arts graphiques à l’image du multiple – notamment au regard des techniques liées à l’estampe.

La notion de multiple permet de poser la question de l’œuvre unique, de l’original, de la copie, la reproduction. On peut entendre par Multiple l’œuvre produite en série comme une sérigraphie, une gravure, une lithographie, une photographie, un moulage ou un bronze.
Cela implique donc un travail sur l’image bidimensionnelle (l’impression, l’empreinte, la trace…) tout en offrant la possibilité de questionner le volume (la matrice, le double).

La finalité de la CHAAP est de promouvoir un enseignement artistique progressif et continu en développant l’écoute, le sens du collectif, la confiance en soi et de rendre l’élève acteur de son parcours scolaire en développant sa créativité, son esprit d’initiative et d’autonomie.

Il s’agit avant tout de concourir à une éducation du regard et de favoriser la pratique artistique dans le but de :

  • fréquenter des expositions et découvrir des artistes, des œuvres, des démarches artistiques ;
  • développer l’aptitude à l’expression et le goût de la création à partir d’une pratique construite et diversifiée intégrant l’analyse et production ;
  • développer son imaginaire ;
  • favoriser l’épanouissement, la personnalité de l’élève ;
  • s’approprier des œuvres d’art inscrites dans l’histoire de l’art et dans la pratique contemporaine, développer la citoyenneté, connaître le patrimoine culturel de sa région ;
  • développer ses capacités à utiliser le numérique au service de l’ouverture culturelle ;
  • construire un parcours d’excellence de l’école au lycée autour de l’histoire de l’art ;
  • découvrir les métiers liés à l’art ;
  • partager des moments exceptionnels d’échanges avec des acteurs culturels (artistes régionaux, conférenciers...).

Afin de structurer cette CHAAP, le professeur d’arts plastiques à l’initiative du projet s’est entouré d’un comité de pilotage : le Principal du collège, l’équipe éducative, les représentants du musée Matisse, sans oublier le président de la Communauté de Communes du Vermandois, autre acteur essentiel. Ensemble, ils ont pensé ce projet et réfléchi aux modalités de fonctionnement. Un défi ambitieux mais stimulant. La CHAAP propose un projet pédagogique construit pour les quatre années du collège.

Des conventions établies avec les différents partenaires permettent de renforcer les liens avec le musée Matisse par la mise en place d’ateliers, avec le soutien « logistique » de la Communauté de communes du Pays du Vermandois (mise à disposition d’espaces d’expositions, mise en relation avec les structures culturelles du territoire). Elles s’accompagnent d’une réorganisation du temps horaire de l’élève afin de lui offrir la possibilité de bénéficier de trois heures d’arts plastiques hebdomadaires : une heure d’enseignement obligatoire et deux heures consacrées à la CHAAP.

Ce dispositif, riche de ses partenariats, a permis de mener de front différents projets :

Un partenariat avec le musée Matisse du Cateau-Cambrésis

Accompagnés par un intervenant privilégié, Jean Claude Demeure, artiste et enseignant aux Beaux-Arts de Tourcoing, les élèves ont accès aux collections du musée et bénéficient de vingt-cinq heures d’ateliers. Les élèves peuvent ainsi, dans un premier temps, découvrir et se familiariser avec les œuvres de Matisse ou la collection Tériade. Opportunité pour eux de découvrir les différentes techniques liées à l’estampe.

Ce temps de découverte est suivi de différents temps de pratique qui permettent de s’initier et de s’approprier les bases techniques (linogravure, entre autres) en laissant place à des projets collectifs et individuels.

« Au fil des années, on s’y habitue et nous sommes de plus en plus autonomes dans les activités. Même si on finit plus tard, ce n’est pas grave car on rigole et on travaille. Voilà pourquoi, j’aime bien la CHAAP ». Hugo G.

Les productions des élèves sont présentées au sein du musée mais également à la Galerie 22bis, espace artistique et culturel du collège Josquin des Prés.
Les élèves peuvent ainsi appréhender le choix de la matrice et ses conséquences dans le processus créatif ; ils s’interrogent (plutôt en s’interrogeant) sur la notion de série.
De ce questionnement, s’est dégagée une approche du livre-objet et de sa présentation.

« Pour moi la CHAAP est un cours convivial dans lequel nous sommes à l’aise, on s’amuse tout en acquérant une culture générale ; nous faisons des visites au musée très intéressantes. Je me sens vraiment bien dans cette option ». Eloïse F.

Des présences artistiques ponctuelles, telles que celle élaborée avec Thomas Berthier, Atelier Kencre

Thomas Berthier est un artiste sérigraphe né en 1980 dans le Nord de la France. Formé aux arts-décoratifs de Strasbourg option « communication graphique », et titulaire d’un DNSEP, il trouve dans la sérigraphie le parfait outil pour exprimer et libérer son énergie créative.
Après plus de 15 ans en tant qu’indépendant dans la création graphique et visuelle, il crée en 2018 son atelier de sérigraphie artisanale. Son univers est un bouillonnant mélange de graphismes, d’illustrations, de détournements d’images et d’impressions sur différents supports qui lui permettent de coucher sur papier un monde original, spontané et poétique.

Le projet de l’Atelier Kencre est basé sur le principe d’un espace d’artisanat, où le savoir-faire technique et graphique est au service des amateurs. Un lieu de partage de connaissance propice à la créativité et à l’épanouissement artistique. Le matériel performant permet la réalisation de motifs de grande qualité.

La CHAAP permet de rencontrer des artistes qui viennent travailler au sein de la classe, équipée, entre autres, d’une presse et du matériel nécessaire à la pratique de la gravure. Thomas Berthier de l’Atelier Kencre de Lille permet aux élèves de la classe de sixième de questionner les procédés de création de l’’image. L’exploitation de la sérigraphie induit un travail sur la matérialité, les effets plastiques, les techniques mixtes. Ce travail “mécanique” permet d’ouvrir un questionnement sur le multiple, davantage travaillé durant le cycle 4.

L’artiste met à leur disposition des écrans sérigraphiques, préparés selon leurs propositions afin que chacun d’entre eux puisse s’initier à la technique.
Les élèves découvrent ainsi la diversité des techniques de gravure et des supports ; ils appréhendent le sens produit par la mixité des techniques et interrogent la simplification de l’image, la valeur expressive de l’écart dans la représentation.

« Je trouve la CHAAP géniale ; j’adore les activités que Monsieur nous présente et on peut rigoler tout en apprenant. Nous sommes à l’aise, on est content quand nous venons. On a eu de la chance de rencontrer des artistes. Nous avons appris plus de choses. ». Elise L.

La mise en œuvre d’expositions

Henri Matisse et le textile

Dans le cadre de son partenariat avec la Communauté de communes du Vermandois, le collège a répondu à un appel à projet de la Maison du textile de Fresnoy-le-Grand afin de célébrer le 150ème anniversaire de la naissance d’Henri Matisse. Ce projet permet aux élèves de présenter leur travail dans un lieu extérieur au collège, dans un espace dédié, en présence d’œuvres d’artistes.

A cette occasion, les élèves ont proposé un travail à la fois individuel et collectif. L’enjeu fut de réaliser un ensemble cohérent d’estampes avec pour contrainte qu’elles soient toutes traversées par « une ligne bleue ». Cette ligne, élément commun, permet de créer le lien entre les productions de chaque élève. Placée dans l’espace du support à l’endroit choisi par chacun, elle permet des accrochages différents et modulables.

Au delà du multiple, ce travail a permis de questionner la présentation de l’œuvre.

Exposition d’œuvres de l’Artothèque de l’Aisne

Adhérent de l’Artothèque de l’Aisne depuis plusieurs années, le collège Josquin des Prés permet aux élèves de la CHAAP de sélectionner des œuvres en vue d’une présentation au sein de la Galerie 22bis.

Ce travail de médiation permet de travailler différentes compétences liées aux arts plastiques : décrire et interroger à l’aide d’un vocabulaire spécifique ses productions plastiques, celles de ses pairs et des œuvres d’art étudiées en classe ; décrire des œuvres d’art, en proposer une compréhension personnelle argumentée.
Ainsi, les élèves au sein de la structure de l’Artothèque à Tergnier choisissent les œuvres qu’ils souhaitaient présenter.

Par binôme, ils sélectionnent une œuvre pour en devenir les médiateurs auprès de leurs pairs au sein du collège. Cette visite du lieu est également l’occasion de découvrir le fonctionnement de l’Artothèque, les acquisitions, la collection, le travail des bénévoles.

« On apprend des techniques artistiques différentes, on rencontre des artistes, on enrichit notre culture ... bref, la CHAAP c’est génial ! » Alexandre T.

Présentation des productions d’élèves au sein de l’espace d’exposition du collège, la Galerie 22bis

La présence d’un espace d’exposition au sein de l’établissement permet de présenter en fin d’année l’ensemble des productions réalisées par les élèves au cours de l’année, avec les différents partenaires. Cette présentation donne lieu à un vernissage en présence des parents d’élèves, des partenaires qui valorise l’implication des élèves.

Par ailleurs, le travail des élèves est également valorisé sur le blog de la Galerie 22Bis

En parallèle à cette exposition, différentes présentations sont réalisées ponctuellement au sein du collège afin de partager avec à l’ensemble de la communauté éducative le travail des élèves.

Conditions générales d’admission :

Les élèves de CM2 qui souhaitent s’investir dans ce cursus doivent avec leurs parents s’adresser au directeur de l’école où est scolarisé leur enfant.
Les nouveaux arrivants peuvent s’adresser au collège Josquin des Prés pour retirer un dossier de candidature.

La sélection ne se fait pas sur les capacités scolaires mais sur la motivation et les aptitudes à suivre cet enseignement spécialisé tout au long du cursus parcours de formation de la 6e à la 3e.

L’admission en CHAAP implique un engagement sur toute la durée du collège.

Ce travail approfondi du programme d’arts plastiques est dispensé et développé par le professeur d’arts plastiques avec des partenaires culturels (Musée Matisse, Artothèque, etc.). Il s’inscrit dans le volet du parcours d’éducation artistique et culturelle de l’élève (PEAC).

Une commission est organisée au collège par l’équipe de partenaires afin d’évaluer la motivation et les capacités des élèves à suivre cette formation. Les décisions d’affectation sont prononcées et communiquées par la Direction des services départementaux de l’éducation nationale (DSDEN).

Contact :

Collège Josquin des Prés
rue Josquin des Prés
02110 BEAUREVOIR
03 23 09 40 23
ce.0020004u ac-amiens.fr

Mise à jour : 4 février 2022