Visuel du bouquet de services académiques

Arts plastiques

Vous êtes ici : Accueil > Archives > LES EXPOSITIONS. >

DEWASNE, LA COULEUR CONSTRUITE - DE L’ANTISCULPTURE À L’ARCHITECTURE.

1969, quatorze sérigraphies sur papier (extrait), édition Galerie Lahumière, dépôt de l'Etat, service des musées de France, donation Jean Dewasne, musée départemental Matisse, Le Cateau-Cambrésis, © ADAGP, Paris 2013, Photo Philip Bernard.

1969, quatorze sérigraphies sur papier (extrait), édition Galerie Lahumière, dépôt de l’Etat, service des musées de France, donation Jean Dewasne, musée départemental Matisse, Le Cateau-Cambrésis, © ADAGP, Paris 2013, Photo Philip Bernard.

Au Musée du Cateau-Cambrésis,
Du 22 mars au 9 juin 2014

« A la suite de la rétrospective consacrée à Auguste Herbin, fondateur de l’abstraction géométrique, le Musée départemental Matisse consacre une exposition à un autre artiste nordiste (né à Hellemmes) : Jean DEWASNE. DEWASNE a participé à la création du Salon des Réalités Nouvelles, dont Herbin fut président, et avec lequel il entretenait des relations étroites.
L’exposition rassemble une soixantaine d’œuvres, peintures, sculptures et antisculptures qui rendent compte de la démarche originale de Jean DEWASNE, au sein du mouvement de l’Abstraction construite. Après des études classiques et musicales très poussées, il s’inscrit à l’Ecole des Beaux-arts de Paris où il fréquente les ateliers d’architecture avant de se tourner vers la peinture. Sa première exposition a lieu en 1941 et il réalise sa première œuvre abstraite en 1943. Il militera pour l’abstraction avec HARTUNG, DE STAEL, POLIAKOFF, ARP… et en 1945, il reçoit le Prix Kandinsky.
DEWASNE a conçu un œuvre d’une puissante modernité où se conjuguent arts plastiques, architecture, musique, mathématiques, urbanisme et industrie. Toute sa vie, il privilégie les formes simples aux couleurs vives agencées selon des rythmes complexes et sous forme d’aplats de couleurs, en dehors de toute référence au réel et de toute illusion de la troisième dimension. Novateur, il détourne des carrosseries, squelettes manufacturés, pour expérimenter ses Antisculptures. L’art de Dewasne se caractérise par l’abandon de la technique de la peinture à l’huile et la recherche d’un nouveau langage plastique qu’il porte au sommet de son art avec les compositions Murales de la Grande Arche de la Défense, des métros de Rome et de Hanovre, ou encore dans la conception des couleurs du Centre Pompidou à Paris qu’il désigne comme sa plus grande Antisculpture. Le dépôt par l’Etat, (Service des Musées de France), d’œuvres de la donation Jean Dewasne va permettre au musée départemental Matisse d’organiser une exposition en coopération avec les musées des Beaux-arts de Cambrai et le LAAC de Dunkerque. »
Texte Musée du Cateau.

COMMISSARIAT DE L’EXPOSITION : Patrice DEPARPE.

Cette exposition est reconnue d’intérêt national par le ministère de la Culture et de la Communication/Direction générale des patrimoines/Service des musées de France. Elle bénéficie à ce titre d’un soutien financier exceptionnel de l’Etat.

Musée départemental Matisse
Palais Fénelon
Place du Commandant Richez
59360 Le Cateau-Cambrésis
T. 33(0)3 59 73 38 00
F. 33(0)3 59 73 38 01
museematisse cg59.fr
T. 33(0)3 59 73 38 06
(accueil du musée)
T. 33(0)3 59 73 38 03
(réservations groupes)

Mise à jour : 30 mars 2014

Portfolio