© Charles Duprat
ANSELM KIEFER au Centre Pompidou" /> LES EXPOSITIONS. > <figure class='spip_document_998'> <a href="sites/arts-plastiques.ac-amiens.fr/IMG/jpg/Anselm_KIEFER-JPG_2.jpg" type="image/jpeg" title="© Charles Duprat"> <img src='sites/arts-plastiques.ac-amiens.fr/IMG/jpg/Anselm_KIEFER-JPG_2.jpg' alt="" title="© Charles Duprat" /> </a> <figcaption class="fond-gris">© Charles Duprat</figcaption> </figure>ANSELM KIEFER au Centre Pompidou |
Visuel du bouquet de services académiques

Arts plastiques

Vous êtes ici : Accueil > Archives > LES EXPOSITIONS. >

© Charles Duprat
ANSELM KIEFER au Centre Pompidou

Le Centre Pompidou propose une traversée inédite de l’œuvre d’Anselm Kiefer. Cette rétrospective, la première en France depuis trente ans, invite le visiteur à parcourir une dizaine de salles thématisées retraçant l’ensemble de la carrière de l’artiste allemand, de la fin des années soixante à aujourd’hui

Du 16 déc 2015 au 18 avr 2016 .

Déployée sur 2000 m2, l’exposition réunit près de cent cinquante œuvres dont une soixantaine de peintures choisies parmi les chefs-d’œuvre incontournables, une installation, un ensemble de vitrines et d’œuvres sur papier ainsi que les premiers livres de l’artiste.
Organisée en une suite de salles thématiques correspondant à des espaces / temps spécifiques, l’exposition réunit un ensemble exceptionnel des tableaux les plus emblématiques d’Anselm Kiefer, qui ont émaillé sa carrière : des œuvres comme Resurrexit (1973), Quaternität (1973), Varus (1976), Margarete (1981) et Sulamith (1983) ou encore Für Paul Celan : Aschenblume (2006) sont les tableaux « charnières » des diverses problématiques à l’œuvre : la question de l’histoire allemande, la réactivation de la mémoire, la dialectique de la destruction et de la création, le deuil de la culture yiddish. L’univers plastique d’Anselm Kiefer s’est ensuite ouvert à partir du début des années 90 à d’autres systèmes de pensées telles que la kabbale ou l’alchimie venant enrichir et rediriger les questionnements fondamentaux de l’artiste.
Pour ce projet, l’artiste a produit au cours de l’année 2015, un ensemble d’une quarantaine de « vitrines » sur les thèmes de l’alchimie et de la Kabbale, pour lesquels il est allé puiser dans une « réserve de possibles », un arsenal d’objets en attente de rédemption.
Sous verre, ces environnements mettent en jeu l’univers disloqué et saturnien d’un âge industriel révolu : vieilles machines, morceaux de ferrailles rouillées, plantes, photographies, bandes et objets de plomb ; loin des cabinets de curiosités, c’est le mystère de leur présence que l’artiste met en exergue, l’émission d’une lumière de mystère propre à l’alchimie.

extrait du dossier de presse du centre Pompidou. Vous en retrouverez la totalité en pièce jointe.

format PDF - 642.2 ko
Mise à jour : 10 novembre 2016

Portfolio

© Charles Duprat
© Charles Duprat