Visuel du bouquet de services académiques

Arts plastiques

Vous êtes ici : Accueil > Archives > LES EXPOSITIONS. >

Exposition Anna BUNO à Amiens.

POP UP Galerie
Du 01/09 au 10/10/2015
Vernissage le jeudi 10 à 18 h 30

« Anna Buno dessine. Le dessin d’Anna Buno est une activité. Il faudrait pouvoir différencier le mot qui désigne l’action de celle qui désigne le résultat pour mieux comprendre ce qui est en jeu dans son travail. Les médiums artistiques sont généralement nommés par un terme qui définit à la fois l’action et le résultat : la peinture, la sculpture, la gravure, la photographie, la vidéo, le dessin. Ce n’est pas le cas dans les arts vivants, où la pratique, de la danse, du théâtre, est distincte de ce qui est donné à voir finalement, un spectacle, un ballet, une représentation, une performance.
Anna Buno dessine. Elle dessine et montre du dessin et pas des dessins. L’équivalent dans le champ des arts de la scène serait : un.e artiste qui danse et montre de la danse (plutôt qu’un spectacle). La nuance est importante car elle est à la fois propre à la démarche d’Anna Buno et aussi fortement attachée au médium particulier qu’est le dessin. Le dessin se pratique avec des outils que tout le monde connaît, possède, maîtrise : crayons, stylos, feutres, papiers. Le dessin, comme activité, n’est pas le privilège de l’artiste. Anna Buno dessine. Tout le monde dessine. Plus ou moins souvent, plus ou moins bien, mais personne n’échappe au petit geste graphique sur un bout de papier, un coin de nappe. Nous avons tous dessiné avant d’écrire, avant de parler même parfois. Il ne s’agit nullement ici de considérer le dessin comme une pratique « originelle » mais au contraire de souligner sa banalité. Ce qui distingue souvent le dessin artistique de la pratique banale, c’est l’expertise du dessinateur : sa capacité à démontrer sa virtuosité, généralement dans l’exercice de la représentation. Anna Buno dessine. Mais elle ne cherche pas à « bien dessiner », au sens où elle ne se place pas sur le terrain de la virtuosité, sans pour autant travailler dans une esthétique du « mal fait ». Cette question là ne se pose pas, Anna Buno ne dessine pas bien, ou mal, elle dessine. Ses choix de supports, d’outils, de compositions, de formats, de sujets, de styles sont déterminés non pas par les dessins (montrés) mais par le dessin (l’activité). Elle ne cherche pas à rompre avec la banalité de la pratique du dessin, mais au contraire à l’éprouver, l’exhiber, à travailler avec jusqu’à ne plus pouvoir en sortir. Ce n’est pas simple.
Anna Buno dessine, dessine, dessine. Elle dessine sur d’autres dessins. Elle dessine jusqu’à saturer l’espace, ou au contraire elle trace juste quelques lignes inachevées. Elle réitère des gestes plutôt que des formes, montre des répétitions sans créer des motifs. Anna Buno dessine mais ne fait pas la course, elle ne cherche pas l’exploit. Elle utilise d’ailleurs aussi des techniques de reproduction, impression, photocopie, papier carbone. S’il y a une certaine forme d’excès dans la multiplication des traits et des surfaces dessinées, ce n’est pas pour vanter une prouesse quantitative, mais plutôt pour ne pas focaliser sur l’objet final (les dessins) tout en témoignant de l’importance du rapport quotidien à cette activité.
Anna Buno dessine, et cela occupe son temps. L’occupation spatiale, territoriale, formalise un ouvrage journalier. Son dessin n’est pas une suite de traits, une application mécanique. Pour échapper au procédé, au style, au motif, à tout ce qui pourrait figer le vocabulaire graphique en une forme, Anna Buno dessine « des choses ». Elle ancre son dessin dans l’observation qui va ponctuellement dicter l’organisation des lignes. Anna Buno représente des petits morceaux de réalité, qu’il sera possible de reconnaître, ou pas. Peu importe ce qu’elle dessine, la question de la représentation ne la concerne pas plus que celle de l’abstraction. La rigueur de la recherche d’une confrontation constante à l’activité du dessin, l’effort de ne pas succomber à la joliesse, au mécanisme, au motif, permettent aux formes de faire sens et développe une réelle capacité de séduire, de fasciner même. Dessine, Anna Buno ! »

Éric Valette

POP UP Galerie
8 rue des Lombards
80 000 Amiens
Tel : 00 33 (0)3 60 60 30 38
contact(@)popup-galerie.fr
*Horaires d’ouverture*
Mardi - Vendredi 12:00-19:00
Samedi 10:00-19:00

Mise à jour : 29 août 2015