Visuel du bouquet de services académiques

Arts plastiques

Enseigner des PROBLEMES

Bernard MICHAUX

Sèvres, le 4 décembre 1990

Enseigner des problèmes, c’est enseigner des questions qui n’existent que si quelqu’un se pose ces questions.

Donc, enseigner à problématiser.

Problématiser comporte, me semble-t-il, deux mouvements : un mouvement de l’esprit, mener une enquête sur ce qui est encore inconnu, qui sera peut-être mieux connu lorsqu’on aura la solution, mais qui est encore inconnu. Donc, c’est effectivement un mouvement de l’esprit.
C’est aussi un mouvement de 1’affectivité dans la mesure où quelqu’un se pose un problème et il en assume l’incertitude pendant au moins un certain temps. Il avance sur des terres plus ou moins balisées mais où la connaissance est à construire et il assume donc une incertitude. Enseigner à problématiser n’est pas enseigner quelque chose mais plutôt sur un objet enseigner à faire quelque chose. Nous avons enclenché un mouvement chez lui, problématiser, non pas nécessairement inventer des problèmes inédits, être original à toute force, mais problématiser même des problèmes déjà bien balisés, c’est-à-dire se les poser.

Les problèmes n’existent que quand quelqu’un les pose. Et au fond, I’élève a à apprendre la problématisation même s’il n’est pas seul pour cela, même si la situation a lieu en commun, avec communication, peut-être même avec division des tâches-il y a à vivre une expérience de soi qui est l’émergence d’un problème.
Et c’est ce qui me fait dire que, dans une certaine mesure, chacun d’entre nous devant des problèmes, même dans une position d’élève ou d’enseignant, est dans une position de chercheur. Je ne sais pas si au bout du compte nous serons d’accord sur ce point, mais, me semble-t-il, il y a un fond commun de l’élève et du chercheur : c’est la problématisation.

Apparemment, les situations sont distinctes. Je voudrais simplement montrer que, dans le rapport au problème, il y a pourtant des points essentiels communs : apprendre à l’élève à problématiser, est dans une certaine mesure, le mettre en position de chercheur.

Lire la suite dans le fichier joint

Mise à jour : 26 novembre 2013