Arts plastiques

L’ORAL en ARTS PLASTIQUES

Mise à jour : 22 novembre 2013

Intervention de monsieur Gilbert PELISSIER, inspecteur général honoraire, lors du stage de formation (IUFM de l’académie d’Aix-Marseille, le 26 mai 2004 )

« L’oral en arts plastiques » ça sonne mal, c’est incongru, tout autant que pourrait l’être un oral en natation, bien que possible. Cette incongruité, si la formulation est ainsi ressentie, n’est pas dépourvue de sens en apparaissant comme une sorte de déni de ce qu’est l’enseignement des arts plastiques (à distinguer de l’enseignement de connaissance de l’art) qui comme tout art et enseignement de l’art, se signale par une pratique « opérant avec des procédures spécifiques appliquées à des matériaux déterminés donnant naissance à des œuvres ». Car il s’agit bien d’un enseignement dont le mode d’être est pleinement la pratique, et non d’un enseignement assorti d’une part pratique, et c’est en ce sens que le terme « oral » paraît inapproprié. Ce déplacement du terme, si adéquat à l’ensemble des disciplines scolaires, signale l’inconfort de la pratique artistique dans l’institution scolaire sous le règne de l’écrit et de l’oral. Mais en même temps ce déplacement incorpore et légitime dans le registre scolaire une part rebelle, celle du non-scolaire dans le scolaire qui est la dimension artistique de cet enseignement, dit artistique, si toutefois cette dimension est cultivée.

Lire la suite dans le fichier joint

Visuel de la saisine de l'administration par voie éléctronique
Visuel du bouquet de services académiques

Contacts et services